Boa

Membre RocketLeague

  • Compteur de contenus

    1 119
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Temps en ligne

    1753d 8h 53m 59s

Réputation sur la communauté

1 619 Excellente réputation !

À propos de Boa

  • Rang
    Grand fan de pâtes carbo
  • Date de naissance 02/01/1991

Visiteurs récents du profil

1 159 visualisations du profil
  1. Le film des RLCS Saison 5

    BILLET LE FILM - FINALE RLCS ROCKET LEAGUE Saison 5 - 8, 9 et 10 Juin à Londres - #LANdon Il y a des choses que l’on rêve de vivre. Il y a des choses qui nous semblent irréelles. Certaines sortent tout droit d’une fiction. Rares sont les vrais moments qui nous marquent. Pourtant, ce Dimanche 10 Juin restera probablement dans les annales de l’eSport. TEAM DIGNITAS VIOLENTPANDA - KAYDOP - TURBOPOLSA RLCS WORLD CHAMPIONS Day 1 - Vendredi 8 Juin - L’entrée en matière Ce premier jour de compétition, stressant pour tous les compétiteurs bien que habitués à la scène, est marqué par des matchs pièges et de grandes affiches… Et d’entrée, les australiens Chiefs eSports renvoient Evil Geniuses en loser bracket sur un match extrêmement serré : 3-2 (2-1 / 1-2 / 0-1 OT / 4-1 / 3-1). La voilà, la première surprise de cette grande finale. Pendant ce temps, compLexity Gaming déroule contre l’autre équipe australienne de Tainted Minds : 3-0. Ils reviennent en grande forme après leur petite excursion hors-piste lors des Regional Playoff où la déception pouvait se lire sur leur visage, qui plus est après une saison régulière quasi parfaite (5 victoires pour 2 défaites). Voulant imiter leurs camarades européens, NRG Gaming -un des favoris pour le titre- expédie Team EnVyUs en loser bracket sur un match quand bien même serré : 3-1 (2-1 / 2-1 / 0-1 / 1-0). De quoi se mettre en jambe correctement. Le premier grand choc de la soirée oppose Renault Vitality aux Cloud9. Un match que personne ne veut perdre. Pourtant et très vite, le match est à sens unique et le score sans appel : 3-0 pour les américains (3-1 / 2-1 / 2-0). A cette heure, aucune émotion n’est visible aussi bien chez les français que chez les américains. Personne ne veut montrer le moindre signe de faiblesse à ce stade du tournoi. L’heure des grands à sonné. Team Dignitas n’a qu’à assurer son match face aux jeunes vainqueurs australiens. Très vite, Chiefs eSports se retrouve totalement dépassé par la vitesse de jeu du trio champion du monde en titre mais arrivent tout de même à prendre une game à Violent Panda et ses partenaires. De son côté, G2 Esports fait aussi son entrée en compétition en quarts de finale du winner bracket après avoir terminé #1 NA. Contre compLexity Gaming, le match est très serré malgré un résultat synonyme de loser bracket pour le premier champion du monde de Rocket League et ses coéquipiers : 0-3. Day 2 - Samedi 9 Juin - Les choses sérieuses commencent A l’aube de ce 2ème jour, 2 équipes EU et 2 équipes NA sont qualifiées pour les demi-finales du winner bracket et augmentent potentiellement leur chances de victoire finale. Justement, la guerre commence dès le 1er match opposant 2 grands favoris pour le titre : NRG Gaming contre Team Dignitas. Très rapidement et avec beaucoup de surprise, nous avons pu voir l’équipe anglaise totalement dépassée par le style de jeu de Fireburner, GarrettG et jstn. Un Kaydop aux abonnés absents. ViolentPanda et Turbopolsa ont beau donner tout ce qu’ils peuvent, rien n’y fait. 3-1 pour NRG Gaming. Un silence s’abat sur la Copper Box Arena où l’on entendait encore quelques minutes avant “DIIIIIIG-NITAS, DIIIIIG-NITAS”. Direction le loser bracket pour Team Dignitas, pendant que les vainqueurs filent en finale du winner bracket. L’autre demi-finale voit s’affronter compLexity Gaming et Cloud9. Le #4 EU et anciennement chez Method veut absolument continuer sur sa grande lancée et éliminer une équipe phare. Ce sera chose faite sans vraiment de suspense sur un score de 3-1, comme lors du match précédent. Dans la partie basse du bracket, plusieurs équipes de renom sont en grand danger : Renault Vitality et G2 Esports. La défaite veut tout simplement dire qu’il faut rentrer à la maison par la petite porte. Le moindre écart n’est pas permis et la petite faute est éliminatoire. Et pourtant : Evil Geniuses (qui a pourtant perdu le tout premier match de ces RLCS) réussit l’exploit de sortir ces 2 cadors sur des scores identiques : 3-2. Le coup de tonnerre se fait fortement ressentir… Autre sensation, Chiefs eSports sort définitivement Team EnVyUs sur un score sans appel : 3-0. C’est la première fois qu’une équipe d’Océanie sera présente au 3ème jour des RLCS. Day 3 - Dimanche 10 Juin - L’eSport procure bien plus que des émotions Voilà. On y est. Tout le monde attend ce jour depuis des mois et des mois. L’arène est pleine, le tchat Twitch est saturé de monde, les joueurs sont chauds. Comme lors du jour précédent, Team Dignitas ouvre le bal mais n’espère pas la même mésaventure que la veille. Ils n’ont plus le droit à l’erreur. La nuit leur a probablement permis de réfléchir sur leur tactique de jeu, leur communication et leur façon d’aller de l’avant. En face, Evil Geniuses qui reste sur 2 victoires consécutives face à deux très grandes équipes. On retrouve le jeu rapide des européens qui survolent ce match et s’imposent 3-0 pour aller en round 4 du loser bracket. On retrouve justement Dignitas contre Cloud9. Lors du round précédent, les américains ont déroulé face aux australiens en s’imposant 3-0 eux aussi. Chiefs eSports empoche au passage les 10 000$ de la 5ème, une très belle performance. Dignitas ne se laisse pas impressionner et montre une leçon de jeu à SquishyMuffinz et ses mates et les sortent définitivement de la compétition. Dignitas joue à domicile et ça se sent : l’arène est bouillante et n’espère qu’une chose : voir gagner l’équipe locale. NRG Gaming contre compLexity Gaming : un match tant attendu et pourtant. Ce sont les premiers BO7 (le premier à 4 games gagnées) et la fatigue peut vite arriver. C’est probablement ce qui a dû tomber sur la tête du #4 Europe qui perd sans la moindre game gagnée : 0-4. NRG est donc le premier grand finaliste de cette saison 5. Puis vient le tour de Dignitas de montrer les dents face à compLexity. Le bateau coule pour ceux qui avaient fait sensation lors des 2 premiers jours. Dignitas se retrouve en grande finale en remportant la manche 4-2. Grande finale - La remontada de Team Dignitas Pour corser un peu la chose, Team Dignitas doit remporter 2 BO7 pour prétendre au titre de champion du monde (ils viennent du loser bracket). Il s’agit probablement de la chose la plus difficile à réaliser aux RLCS, tant les joueurs peuvent être fatigués, tant la pression est forte. Une seule fois ce cas de figure s’est produit dans l’histoire des RLCS. Et pourtant : premier exploit fait par ViolentPanda, Kaydop et Turbopolsa. Score : 4-1. Tout est à refaire pour NRG Gaming. Grande finale - Il y a des choses qui ne s’expliquent pas Une vingtaine de minutes de pause et nous voilà replongés dans ce dernier BO7 du tournoi. Les équipes sont désormais dos au mur. Celui qui gagne au meilleur des 7 games devient champion du monde. D’un côté, les NRG Gaming qui peuvent offrir un 2ème titre aux américains depuis leur dernière victoire en saison 1 (iBuyPower). De l’autre, la possibilité pour le roster ViolentPanda, Kaydop et Turbopolsa de devenir double champion du monde d’affilée. Team Dignitas mène 3-1 dans ce 2ème BO7. La victoire semble promise pour eux, mais on le sait, tant que le ballon ne touche pas le sol à 0 seconde, rien n’est fait. Les américains parviennent à revenir à 3-2 puis 3 games partout. Sans doute grâce à une tactique très conservatrice de la part des champions en titre. Le scénario est absolument idéal pour les spectateurs qui n’en croient pas leurs yeux. Les viewers ont du mal à tenir sur leurs chaises. Le tchat Twitch est à peine lisible. Dans la dernière game, décisive, nous sommes à 3 minutes et 39 secondes de jeu et il y a 2 partout… Le chrono indique 4 secondes restantes. Le reste se passe de mots. L'eSport nous fait vibrer, l'eSport nous fait rêver, l'eSport nous fait pleurer. Il suffit juste de s'y intéresser. Rendez-vous l'année prochaine...
  2. Finale RLCS Saison 5

    BILLET FINALE RLCS ROCKET LEAGUE Saison 5 - 8, 9 et 10 Juin à Londres - #LANdon L’événement le plus prestigieux pour tous les amateurs et professionnels du jeu arrive à grands pas… Il ne s’agit pas d’un simple match entre quelques équipes mais certainement le meilleur tournoi avec des équipes de renom. Bienvenue à la grande finale des Rocket League Championship Series, Saison 5. Les RLCS, c’est quoi ? Il s’agit ni plus ni moins d’une compétition 3v3 avec qualifications au préalable, qui voit s’affronter les 10 meilleures équipes Rocket League de la planète : les quatre meilleures d’Europe, les quatre meilleures d’Amérique du Nord et enfin les 2 meilleures d’Océanie. Pour en arriver là, ces cadors du ballon rond ont littéralement tout dévasté sur leur passage. Depuis 5 saisons maintenant, Psyonix -l’éditeur du jeu- a su attirer des professionnels du jeu et des structures capables de soutenir ces derniers. A se partager cette année lors de la grande finale à Londres : 250 000$. De quoi motiver les 10 équipes… Le guide du bon viewer, pour tout comprendre Si vous ne savez pas comment vont se passer ces 3 jours intensifs, suivez le guide. Vous serez en mesure de tout savoir sur le tournoi. Il s’agit d’un bracket à double élimination comme lors des 4 saisons précédentes. Si une équipe perd un match, rien n’est perdu mais le parcours n’en sera que plus long. Les 2 meilleures équipes d’Océanie (ici Chiefs Esports Club et Tainted Minds) sont qualifiées pour le ‘Round of 10’. Elles rencontreront respectivement le #4 Europe et le #4 Amérique du Nord (d’où l’importance de bien se qualifier dès le départ). Pour le reste, le #1 Europe et #1 Amérique du Nord n’ont pour l’instant pas d’adversaire dû à leur position car le bracket leur est favorable. S’en suivra une série de match selon l’ordre du bracket jusqu’à… la grande finale, opposant le vainqueur du winner bracket et le vainqueur du loser bracket. Quelles sont les équipes avec les plus grosses côtes pour la gagne ? Tout joueur avec un peu d’expérience dans le jeu vous le dira, n’importe laquelle de ces 10 équipes mérite de gagner. Cependant, du fait de leur composition, palmarès ou talents individuels, certaines ont peut-être un petit plus par rapport aux autres. Team Dignitas, qui a fraîchement racheté le roster à Gale Force eSports (champion du monde en titre) est parfaitement placé après avoir terminé en tête sur le classement Europe. Violent Panda (C), Kaydop et Turbopolsa sont probablement les mieux placés pour remporter ce titre une seconde fois avec le même roster (Turbopolsa est déjà double champion du monde : une première fois avec Northern Gaming et une autre fois Gale Force eSports). G2 Esports. On ne les présente plus. Kronovi (C), champion du monde lors de la première saison, est toujours aussi motivé et sait tirer ses co-équipiers Rizzo et JKnaps vers le haut. Renault Vitality, NRG Esports sont tous deux des concurrents plus que sérieux pour la victoire finale. Elles ont réalisé un parcours impressionnant tout au long de la saison en nous présentant des actions dignes des plus grands. N’oublions tout de même pas les 2 équipes en provenance d’Océanie qui ont déjà créé la surprise la saison passée en surclassant des teams de renom. Pour sûr, il faudra compter sur elles ! Des joueurs français à suivre ? Après la déroute et la terrible désillusion du PSG Esports pendant les phases qualificatives, il ne reste malheureusement que 2 joueurs français engagés dans ces RLCS. Kaydop, chez Team Dignitas. Du haut de ses 20 ans, il est considéré comme le meilleur joueur du monde par ses pairs. Redouté dans le milieu, il propose un jeu très précis, très rapide en cherchant des passes afin de surprendre l’adversaire. Il n’oublie pas qu’il est impossible de gagner seul, sans ses co-équipiers. Depuis le lancement du jeu, il cumule plus de 100 000$ de gains en tournois, sans compter bonus et salaire. Fairy Peak, chez Renault Vitality. 4 jours d’écart seulement avec Kaydop mais ils ont sûrement le même destin : devenir LE meilleur. Il est probablement le joueur qui a surpris de plus de monde lors des 2 dernières saisons, cherchant sans cesse des axes d’amélioration et surprendre ses adversaires. Enfin, pour suivre tout ça, 2 possibilités. Se rendre à Londres et assister à un show d’exception sur 3 jours. Ou bien rester devant son écran et supporter son équipe favorite. Si vous privilégiez la seconde solution, vous partagerez le stream avec pas moins de 250 000 viewers lors de la grande finale. Alors attachez votre ceinture et accrochez-vous. Rocket League passe la 5ème... https://www.twitch.tv/rocketleague