Rework de Aatrox: l'épée des Darkin

Très peu présent sur la scène compétitive, Aatrox semblait mériter un petit rework. Chose faite, sur le plan du graphisme (le champion a déjà quelques années) mais aussi sur son kit de compétences qui a été totalement modifié. Riot avait déjà teasé un peu sur le rework du champion, ils ont aujourd'hui posté une vidéo où l'on voit ce que cela va donner.
https://www.youtube.com/watch?v=nYb2B7N1CKU
Tout d'abord une modification des effets sonores et visuels. Mais on retrouve aussi beaucoup de contrôle, peut-être même plus dans ce Aatrox nouvel génération que dans l'ancien, avec bien sûr toujours ce petit côté immortel qui plaît bien pour bait un adversaire.
La vidéo ne nous présente cependant que rapidement les différentes compétences du champion, sans aller plus loin dans les détails, mais dans tous les cas personnellement j'aime beaucoup le nouveau design du champion, à voir ce que ça donne sur la faille !
Et vous, quel est votre avis ?
Mis en évidence

E3 2018 : Récap' de la conférence Microsoft

Salutation à tous et à toutes !
On ce retrouve comme promis pour la suite du récap' concernant l'E3 et cette fois-ci on à du lourd à vous proposez. Halo Infinite, Gear 5, Cyberpunk 2077, Devil May Cry 5 et d'autres ont été dévoilé pendant la conférence  donner par Microsoft !
Pour cette année l'un des géants de l'industrie des jeux vidéo c'est solidement assuré du succès de cette conférence 2018. Sans oublier la farandole d'annonce proposé par les éditeurs tiers, il a aussi démontré qu'il lui rester des cartes à jouer dans ça manche pour conquérir le coeur des joueurs.
 
Il faut avouer que commencer le show sur les premières images du dernier opus de la célèbre saga Halo, cela nous donne le ton. Seul bémol que l'on pourra reprocher concerne le teaser réduit qui nous laisse supposer que le jeu fera parti des open world relativement vaste. On en attendant plus de la part de Microsoft qui devrai nous en dévoilé plus dans quelques jours et soyez-en sûr nous serons au rendez-vous pour toutes  les future informations qui seront annoncées.
 
 
Phil Spencer (Dirigeant de Microsoft Studios) a levé le voile sur un nouveau trailer de Ori and the Will of the Wisps. Que dire ? C'est toujours aussi somptueux, et pour peu que Moon Studios réussisse à sortir des sentiers battus en termes de gameplay, on pourrait avoir droit à du contenu plus qu’intéressant.
 
 
Commence alors la douce valse des trailers de jeux d'éditeurs tiers avec, ô surprise, le nouveau From Software nommé Sekiro et édité par Activision. Un rapide coup d'oeil à la bande-annonce nous fait comprendre que l'ombre des Souls plane toujours, ce qui n'est pas forcément pour nous déplaire. À cela semble s'ajouter tout un aspect infiltration qui est, lui, une certaine marque d'originalité de la part de FS.
 
 
Todd Howard (Game designer, réalisateur et producteur de Bethesda) monte ensuite sur scène et pour une fois, ce n'est pas pour nous vendre un énième remake de Skyrim, mais pour nous présenter un premier trailer de Fallout 76, qui, contre toute attente, semble être dans la droite lignée des épisodes précédents en 3D. Ce nouvel opus nous promet une carte cinq à six fois plus grande que celle de F4, avec des environnements très diversifiés. On en saura davantage pendant le récap' de la conférence Bethesda.
 
 
Petite déception de Crackdown 3 qui vient tout juste de décaler sa sortie à 2019. Cette arlésienne que se traîne chez Microsoft depuis le lancement de la Xbox One semble s'être offert les services de Terry Crews (acteur américain) pour le personnage principal, avec toutes les petites punchlines qui vont bien. Sinon, Crackdown reste Crackdown : explorer la ville à la recherche d'orbes augmentant vos compétences, vous permettant ainsi de causer toujours plus de dégâts en ville, et si y'a moyen de faire bobo à quelques bandits au passage, pourquoi se priver ?
 
 
Dans une ambiance très soutenue, le show de Microsoft est ensuite parti sur une nouvelle salve de trailers d'éditeurs tiers. Ainsi, Nier Automata arrivera bel et bien sur One, avec une optimisation X à la clé : une excellente nouvelle pour les joueurs Xbox qui n'ont pas encore eu la chance de goûter à la dernière folie de Yoko Taro.
Autre registre, même s'il s'agit toujours de post-apo (on en a jamais assez!) : Metro Exodus a fait monter le taux de radiation d'un bon cran, avec un trailer explosif et qui donne furieusement envie d'aller en Russie dans quelques années (Sait on jamais!). Pour info, il s'agira toujours d'un FPS énervé basé sur l'univers du romancier Dmitri Gloukhovski.
 
 
Changement radical d'ambiance avec Kingdom Hearts et l'annonce d'un monde La Reine des Neiges. Elsa sera donc libérée, et peut-être délivrée... Dans le nouvel action-RPG de Tetsuya Nomura. Toujours aussi pêchu et enthousiasmant, KH3 s'est en plus paré d'une date de sortie fixée au 29 janvier 2019.
 
 
Dans cet océan de trailers, le géant nous a glisser une petite pub pour les prochains contenus de Sea of Thieves : cette dernière ne montrait rien d'extraordinaire voir quedal en fait, mais au moins on sait que Rare tient sa feuille de route, avec du contenu gratuit en juillet, puis en septembre.
Pareil pour Battlefield V, qui a fait une apparition plus timide que ce que l'on aurait pu penser, avec quelques extraits de la campagne solo qui reprendra le principe de Stories instauré dans le BF1.
 
 
Ce premier trailer d'une nouvelle exclu MS ne devrait pas vous étonner, et quelle exclu ! Forza Horizon 4 vous proposera de voyager dans la campagne anglaise, avec un système de saisons dynamique, un nombre de joueurs présents dans le hub rapprochant le titre de Turn 10 d'un MMO motorisé et puis cette technique à couper le souffle.  FH4 devrait être disponible sur Xbox et Windows 10 le 2 octobre (inclus dans le game pass).
 
 
Petit interlude de Phil Spencer ensuite, avec l'annonce d'un renforcement des studios 1st Party de la firme de Redmond. Ce sont donc The Initiative (nouveau studio), Ninja Theory (Hellblade), Playground Games (Forza Horizon) et Compulsion Games (We Happy Few) qui rejoignent la "grande famille Xbox". À noter que We Happy Few s'est payé un nouveau trailer pour l'occasion, avec une sortie calée au 10 août prochain.
 
 
Après un petit trailer rappelant que PUBG est toujours disponible sur Xbox, Bandai Namco nous a lâché une petite friandise avec l'arrivée de Tales of Vesperia dans une version remaster. À l'origine, le jeu n'était sorti que sur Xbox 360, au grand dam des joueurs PS3 qui n'en ont pas vu la couleur : ça sera l'occasion de corriger le tir.
 
 
Encore et toujours des tiers, The Division 2 de Massive, une nouvelle fois sous la houlette de Ubisoft, s'est dévoilé pour la première fois avec une séquence de gameplay plutôt classique, mais plongeant les survivants dans un contexte bien différent de celui du premier volet. Ciao les rues enneigées de New-York, et hello les forêts luxuriantes de Washington : c'est tout de suite plus coloré et vivant et pour peu que vous ayez apprécié le premier opus, vous allez forcément avoir cette suite dans le collimateur et on vous comprend.
 
 
Passage ensuite chez ID@ Xbox, le label soutenant les studios indépendants chez MS, avec une pluie d'extraits de softs à venir dans les prochains mois, toujours dans un trailer "best of" calibré pour en montrer un maximum en un minimum de temps. Nouvelle section du côté des tiers ensuite, avec une énième vidéo de Shadow of the Tomb Raider et une Lara Croft qui semble avoir fait une grosse bêtise si l'on en croit les quelques cutscenes diffusées dans le trailer : sympa, mais on aimerait voir du gameplay là !
 
 
MMO plutôt sympathique disponible pour une bouchée de pain sur Steam à l'heure où ces lignes sont écrites, Black Desert s'exportera sur consoles de salon, avec une petite exclusivité temporaire pour Microsoft. À voir s'il s'agira effectivement du même jeu, le titre étant légèrement différent sur cette future mouture de salon.
Du gros calibre ensuite, avec le tout premier trailer de Devil May Cry 5 : quatre ans de développement, un Hideaki Itsuno au top de sa forme et un Nero bien décidé à dépecer du démon par paquets. Si l'on peut toujours questionner les choix de direction artistique de l'éditeur japonais, aucun reproche à faire à la technique par contre, avec une modélisation des personnages plutôt classe et des effets pyrotechniques en veux-tu en voilà. Oh, et ne vous inquiétez pas, Dante sera aussi de la partie !
 
 
Cuphead, l'excellent shooter 2D, se verra offrir un pack DLC l'année prochaine (Il était temps !), avec un nouveau personnage, une nouvelle île et de nouveaux boss, le tout pour 2019. En continuant dans la mignonnerie la plus absolue, Tunic a également pointé le bout de sa truffe dans un trailer #kawaï à croquer. Il s'agira d'un Zelda-like à l'ancienne doté d'une patte artistique en 2,5D du plus bel effet.
 
 
Avant de sonner la fin de la récréation, Bandai Namco a partagé un tout premier trailer pour Jump Force, un nouveau jeu de baston incluant les licences Naruto, One Piece, DBZ, etc, les licences Shônen Jump quoi. Difficile de juger quoi que ce soit pour le moment, étant donné que le trailer ne présentait qu'une cinématique, certes plutôt dynamique, mais sans la moindre trace de gameplay. Les partisans des différents manga pourrons enfin ce mettre sur la gueule pour voir lesquels de leurs héros sont les plus badass !
 
 
Retour aux engences démoniaques si vous le voulez bien et plus particulièrement à ses chers zombies, qui pousseront comme des champignons dans les rues malfamées de Dying Light 2, tout juste annoncé. Au programme, des choix scénaristiques qui auront un réel impact sur le monde que vous parcourez, un système de parkour amélioré et un système de progression toujours plus complet. En espérant ne pas avoir un simple remake du premier en changeant juste la map ou quelques autres détails.
 
 
On se retrouve ensuite pour l'E"crôa" et l'annonce d'un nouveau jeu Battlettoads, une licence qui a bien dû vous faire rager si vous avez eu l'occasion de vous y frotter. Disponible en 2019 en exclusivité chez MS, le titre proposera une esthétique en 2.5D et, évidemment, un multijoueur en local jusqu'à 3 joueurs.
 
 
Autre World Premiere, celle de Just Cause 4, avec un Rico toujours plus fou, toujours mieux équipé et un moteur physique qui, espérons-le, enverra du steak ! Peu d'informations pour le moment, même s'il nous semblerait avoir aperçu la présence d'effets météo, comme la tornade en début de trailer. Reste à voir si cela fera partie des nouvelles mécaniques de gameplay avancées par ce quatrième opus.
 
 
Gros segment Gears pour (presque) conclure cette conférence E3, avec pas moins de 3 jeux GoW prévus pour les prochains mois : tout d'abord Gears Pop, un délire un peu particulier dans lequel vous contrôlerez les fameuses figurines Funkopop… Pourquoi pas, cela pourrai ajouter une touche fun. Gears tactics ensuite, qui s'apparente à un Halo Wars dans l'univers des locustes. et enfin, le plat de résistance, Gears 5, qui promet beaucoup sur le plan technique et qui continuera le scénario laissé en plan de manière abrupte dans Gears 4. Sortie en 2019.
 
 
Résumé de la conférence par Phil Spencer quand tout à coup, bim bam boum, des effets de "hack" brouillent l'écran pour laisser place au One More Thing de la conf', le très attendu Cyberpunk 2077. Maigrelet en gameplay, le trailer nous montre au moins dans quel genre d'univers nous naviguerons, pour le reste, on fait évidemment confiance CD Red Projekt pour nous sortir un RPG du turfu.
   
Et bien voilà c'est la fin de ce TRÈS LONG récap' de Microsoft Studios, une conférence riche en émotions et qui nous à rendu d'autant plus impatient que nous l'étions déjà suite aux diverses grosse annonces ! On ce retrouve très très vite pour le récap' de la conférence de Bethesda qui nous as elle aussi vendu du rêve !
 
Cordialement, weeZYY.
Article ré-écrit de Millénium.org
 
 
 
 
 

Le film des RLCS Saison 5

 
BILLET
LE FILM - FINALE RLCS ROCKET LEAGUE
Saison 5 - 8, 9 et 10 Juin à Londres - #LANdon

 
Il y a des choses que l’on rêve de vivre. Il y a des choses qui nous semblent irréelles. Certaines sortent tout droit d’une fiction. Rares sont les vrais moments qui nous marquent.
Pourtant, ce Dimanche 10 Juin restera probablement dans les annales de l’eSport.



TEAM DIGNITAS
VIOLENTPANDA - KAYDOP - TURBOPOLSA
RLCS WORLD CHAMPIONS

 
Day 1 - Vendredi 8 Juin - L’entrée en matière
Ce premier jour de compétition, stressant pour tous les compétiteurs bien que habitués à la scène, est marqué par des matchs pièges et de grandes affiches… Et d’entrée, les australiens Chiefs eSports renvoient Evil Geniuses en loser bracket sur un match extrêmement serré : 3-2 (2-1 / 1-2 / 0-1 OT / 4-1 / 3-1). La voilà, la première surprise de cette grande finale.
Pendant ce temps, compLexity Gaming déroule contre l’autre équipe australienne de Tainted Minds : 3-0. Ils reviennent en grande forme après leur petite excursion hors-piste lors des Regional Playoff où la déception pouvait se lire sur leur visage, qui plus est après une saison régulière quasi parfaite (5 victoires pour 2 défaites).
Voulant imiter leurs camarades européens, NRG Gaming -un des favoris pour le titre- expédie Team EnVyUs en loser bracket sur un match quand bien même serré : 3-1 (2-1 / 2-1 / 0-1 / 1-0). De quoi se mettre en jambe correctement.
Le premier grand choc de la soirée oppose Renault Vitality aux Cloud9. Un match que personne ne veut perdre. Pourtant et très vite, le match est à sens unique et le score sans appel : 3-0 pour les américains (3-1 / 2-1 / 2-0). A cette heure, aucune émotion n’est visible aussi bien chez les français que chez les américains. Personne ne veut montrer le moindre signe de faiblesse à ce stade du tournoi.
L’heure des grands à sonné. Team Dignitas n’a qu’à assurer son match face aux jeunes vainqueurs australiens. Très vite, Chiefs eSports se retrouve totalement dépassé par la vitesse de jeu du trio champion du monde en titre mais arrivent tout de même à prendre une game à Violent Panda et ses partenaires.
De son côté, G2 Esports fait aussi son entrée en compétition en quarts de finale du winner bracket après avoir terminé #1 NA. Contre compLexity Gaming, le match est très serré malgré un résultat synonyme de loser bracket pour le premier champion du monde de Rocket League et ses coéquipiers : 0-3.
 
Day 2 - Samedi 9 Juin - Les choses sérieuses commencent
A l’aube de ce 2ème jour, 2 équipes EU et 2 équipes NA sont qualifiées pour les demi-finales du winner bracket et augmentent potentiellement leur chances de victoire finale.
Justement, la guerre commence dès le 1er match opposant 2 grands favoris pour le titre : NRG Gaming contre Team Dignitas. Très rapidement et avec beaucoup de surprise, nous avons pu voir l’équipe anglaise totalement dépassée par le style de jeu de Fireburner, GarrettG et jstn. Un Kaydop aux abonnés absents. ViolentPanda et Turbopolsa ont beau donner tout ce qu’ils peuvent, rien n’y fait. 3-1 pour NRG Gaming. Un silence s’abat sur la Copper Box Arena où l’on entendait encore quelques minutes avant “DIIIIIIG-NITAS, DIIIIIG-NITAS”. Direction le loser bracket pour Team Dignitas, pendant que les vainqueurs filent en finale du winner bracket.
L’autre demi-finale voit s’affronter compLexity Gaming et Cloud9. Le #4 EU et anciennement chez Method veut absolument continuer sur sa grande lancée et éliminer une équipe phare. Ce sera chose faite sans vraiment de suspense sur un score de 3-1, comme lors du match précédent.
Dans la partie basse du bracket, plusieurs équipes de renom sont en grand danger : Renault Vitality et G2 Esports. La défaite veut tout simplement dire qu’il faut rentrer à la maison par la petite porte. Le moindre écart n’est pas permis et la petite faute est éliminatoire. Et pourtant : Evil Geniuses (qui a pourtant perdu le tout premier match de ces RLCS) réussit l’exploit de sortir ces 2 cadors sur des scores identiques : 3-2. Le coup de tonnerre se fait fortement ressentir…
Autre sensation, Chiefs eSports sort définitivement Team EnVyUs sur un score sans appel : 3-0. C’est la première fois qu’une équipe d’Océanie sera présente au 3ème jour des RLCS.
 
Day 3 - Dimanche 10 Juin - L’eSport procure bien plus que des émotions
Voilà. On y est. Tout le monde attend ce jour depuis des mois et des mois. L’arène est pleine, le tchat Twitch est saturé de monde, les joueurs sont chauds.
Comme lors du jour précédent, Team Dignitas ouvre le bal mais n’espère pas la même mésaventure que la veille. Ils n’ont plus le droit à l’erreur. La nuit leur a probablement permis de réfléchir sur leur tactique de jeu, leur communication et leur façon d’aller de l’avant. En face, Evil Geniuses qui reste sur 2 victoires consécutives face à deux très grandes équipes. On retrouve le jeu rapide des européens qui survolent ce match et s’imposent 3-0 pour aller en round 4 du loser bracket.
On retrouve justement Dignitas contre Cloud9. Lors du round précédent, les américains ont déroulé face aux australiens en s’imposant 3-0 eux aussi. Chiefs eSports empoche au passage les 10 000$ de la 5ème, une très belle performance. Dignitas ne se laisse pas impressionner et montre une leçon de jeu à SquishyMuffinz et ses mates et les sortent définitivement de la compétition. Dignitas joue à domicile et ça se sent : l’arène est bouillante et n’espère qu’une chose : voir gagner l’équipe locale.
NRG Gaming contre compLexity Gaming : un match tant attendu et pourtant. Ce sont les premiers BO7 (le premier à 4 games gagnées) et la fatigue peut vite arriver. C’est probablement ce qui a dû tomber sur la tête du #4 Europe qui perd sans la moindre game gagnée : 0-4. NRG est donc le premier grand finaliste de cette saison 5.
Puis vient le tour de Dignitas de montrer les dents face à compLexity. Le bateau coule pour ceux qui avaient fait sensation lors des 2 premiers jours. Dignitas se retrouve en grande finale en remportant la manche 4-2.
 
Grande finale - La remontada de Team Dignitas
Pour corser un peu la chose, Team Dignitas doit remporter 2 BO7 pour prétendre au titre de champion du monde (ils viennent du loser bracket). Il s’agit probablement de la chose la plus difficile à réaliser aux RLCS, tant les joueurs peuvent être fatigués, tant la pression est forte. Une seule fois ce cas de figure s’est produit dans l’histoire des RLCS. Et pourtant : premier exploit fait par ViolentPanda, Kaydop et Turbopolsa. Score : 4-1. Tout est à refaire pour NRG Gaming.
 
 
Grande finale - Il y a des choses qui ne s’expliquent pas
Une vingtaine de minutes de pause et nous voilà replongés dans ce dernier BO7 du tournoi. Les équipes sont désormais dos au mur. Celui qui gagne au meilleur des 7 games devient champion du monde. D’un côté, les NRG Gaming qui peuvent offrir un 2ème titre aux américains depuis leur dernière victoire en saison 1 (iBuyPower). De l’autre, la possibilité pour le roster ViolentPanda, Kaydop et Turbopolsa de devenir double champion du monde d’affilée.
Team Dignitas mène 3-1 dans ce 2ème BO7. La victoire semble promise pour eux, mais on le sait, tant que le ballon ne touche pas le sol à 0 seconde, rien n’est fait.
Les américains parviennent à revenir à 3-2 puis 3 games partout. Sans doute grâce à une tactique très conservatrice de la part des champions en titre. Le scénario est absolument idéal pour les spectateurs qui n’en croient pas leurs yeux. Les viewers ont du mal à tenir sur leurs chaises. Le tchat Twitch est à peine lisible.
Dans la dernière game, décisive, nous sommes à 3 minutes et 39 secondes de jeu et il y a 2 partout… Le chrono indique 4 secondes restantes. Le reste se passe de mots.
 
 
L'eSport nous fait vibrer, l'eSport nous fait rêver, l'eSport nous fait pleurer.
Il suffit juste de s'y intéresser.
 
Rendez-vous l'année prochaine...
 

E3 2018 : Récap' de la conférence Electronic Arts

Bien le bonjour à tous et à toutes !
 
Anthem, Battlefield V, FIFA... Je vous fait découvrir toutes les grosses annonces et les trailers de la conférence EA Play de l'E3 2018.
Electronic Arts a inauguré la période des conférences qui précèdent au salon de l'E3 2018. L'éditeur américain y a présenté ses prochaines itérations de licences sportives, ainsi que les AAA qui alimenteront son catalogue tout au long de l'année et au delà.
Annoncé il y a maintenant quelques temps, Battlefield V s'est montré de manière très furtive lors de cette conférence. Cependant, une info qui à fait trembler le web a été dévoilée : Battlefield Royale existe bel et bien et EA prévoit d'en parler plus longuement dans le courant de l'année.
 
 
Toujours dans les licences annuelles, FIFA 19 a eu le droit à son trailer d'annonce, suivi d'une batterie de petites friandises pour les joueurs du 18. Alors que ce dernier vient d'accueillir le mode Coupe du Monde, EA s'est dit qu'une petite session d'essai gratuite ne mangerait pas de pain : FIFA18 peut être téléchargé gratuitement via Origin Access sur PS4, Xbox one et PC.
 
 
Ensuite pour mieux comprendre la vision de l'éditeur sur le futur de l'industrie : pour lui, le cloud gaming tiendra une place significative sur le marché du jeu vidéo dans les années à venir, ce qui m'amène à Origin Access Premier dont le lancement sera effectué cet été et qui proposera d'accéder aux jeux EA sur bon nombre de supports grâce à la "puissance du cloud".
 
 
SPACE, encore et toujours l'espace & le futur, avec quelques petites confidences sur le projet Star Wars de respawn (Titanfall) : le jeu s'appellera Jedi fallen Order et se déroulera entre le troisième et le quatrième film. Sortie prévue pour la fin 2019, on a le temps de voir venir. L'autre titre SW en service chez EA, Battlefront 2, continuera sa longue rédemption en proposant davantage de contenus gratuits à ses joueurs et notamment des DLC à thème Clone Wars et de nouveaux modes de jeu.  Affaire à suivre.
 
 
Maintenant, sur une note un peu plus grisâtre, avec les sorties du label indé d'EA. Tout d'abord Unravel 2 qui pourra être joué en coopération à 2, avec des mécaniques d'entraide qui semblent plutôt bien fonctionner. Petite surprise, Unravel 2 et déjà disponible depuis hier !
 
 
 
L'autre "petit jeu" de ce segment indé, c'est SOS, pour Sea of Solitude, une énième expérience qui tentera de titiller votre corde sensible grâce à des thèmes forts auxquels bon nombre d'entre nous pourront se rattacher. Pour simplifié, SOS semble se rapprocher d'un jeu d'exploration/énigmes dans un monde complètement englouti.
 
 
Retour aux sports virtuels avec deux autres grosses licences surtout à l'attention du public américain : Madden et NBA Live 19, dévoilés par de courts trailers, les amateurs apprécieront sûrement.
Je ne m'étais absolument pas préparer à la prochaine annonce. A priori, la résurrection d'une licence comme Command & Conquer aurait dû nous rendre tout chose, malheureusement, EA a cédé aux sirènes de la facilité, le résultat : un simili-Clash Royale sur un damier hexagonal laissant transparaître quelques éléments de stratégie, au sens très (TRÈS) large du terme. Conséquence de cette annonce : j'ai failli balancer le pc par la fenêtre. A noter que la pré-alpha du jeu est d'ores et déjà disponible sur Android.
 
 
Enfin, après un discours discret mais nécessaire sur les actions d'EA pour faire de cette Terre un monde meilleur, Bioware est grimpé sur scène pour évoquer le gros morceau que tout le monde attendait, Anthem. le jeu sera disponible le 22 février prochain sur PC, PS4 et Xbox One et à priori il s'agira bien d'un Destiny-like qui contiendra de 4 classes distinctes associées à des exosquelettes capables de prendre leur envol. La grosse ambition du titre, c'est de réussir à conjuguer narration complexe et expérience multijoueur, un point sur lequel pèchent pas mal de softs du genre, il faut bien le reconnaître. Bioware réussira-t-il son pari ? on se retrouve l'année prochaine pour le découvrir.
 
 
Voilà ce qu'il en ai pour la conférence d'EA ! Cela plaît ou ne plaît pas en attendant on ce retrouve sur le prochain article pour le récap' de la conférence XBOX !
weeZYY.
 
Article ré-écrit de Millenium.org
 

Finale RLCS Saison 5

 
BILLET
FINALE RLCS ROCKET LEAGUE
Saison 5 - 8, 9 et 10 Juin à Londres - #LANdon


L’événement le plus prestigieux pour tous les amateurs et professionnels du jeu arrive à grands pas… Il ne s’agit pas d’un simple match entre quelques équipes mais certainement le meilleur tournoi avec des équipes de renom. Bienvenue à la grande finale des Rocket League Championship Series, Saison 5.
 
Les RLCS, c’est quoi ?
Il s’agit ni plus ni moins d’une compétition 3v3 avec qualifications au préalable, qui voit s’affronter les 10 meilleures équipes Rocket League de la planète : les quatre meilleures d’Europe, les quatre meilleures d’Amérique du Nord et enfin les 2 meilleures d’Océanie. Pour en arriver là, ces cadors du ballon rond ont littéralement tout dévasté sur leur passage.
Depuis 5 saisons maintenant, Psyonix -l’éditeur du jeu- a su attirer des professionnels du jeu et des structures capables de soutenir ces derniers. A se partager cette année lors de la grande finale à Londres : 250 000$. De quoi motiver les 10 équipes…
 
Le guide du bon viewer, pour tout comprendre
Si vous ne savez pas comment vont se passer ces 3 jours intensifs, suivez le guide. Vous serez en mesure de tout savoir sur le tournoi.

Il s’agit d’un bracket à double élimination comme lors des 4 saisons précédentes. Si une équipe perd un match, rien n’est perdu mais le parcours n’en sera que plus long. Les 2 meilleures équipes d’Océanie (ici Chiefs Esports Club et Tainted Minds) sont qualifiées pour le ‘Round of 10’. Elles rencontreront respectivement le #4 Europe et le #4 Amérique du Nord (d’où l’importance de bien se qualifier dès le départ).
Pour le reste, le #1 Europe et #1 Amérique du Nord n’ont pour l’instant pas d’adversaire dû à leur position car le bracket leur est favorable. S’en suivra une série de match selon l’ordre du bracket jusqu’à… la grande finale, opposant le vainqueur du winner bracket et le vainqueur du loser bracket.
 
Quelles sont les équipes avec les plus grosses côtes pour la gagne ?
Tout joueur avec un peu d’expérience dans le jeu vous le dira, n’importe laquelle de ces 10 équipes mérite de gagner. Cependant, du fait de leur composition, palmarès ou talents individuels, certaines ont peut-être un petit plus par rapport aux autres.
Team Dignitas, qui a fraîchement racheté le roster à Gale Force eSports (champion du monde en titre) est parfaitement placé après avoir terminé en tête sur le classement Europe.  Violent Panda (C), Kaydop et  Turbopolsa sont probablement les mieux placés pour remporter ce titre une seconde fois avec le même roster (Turbopolsa est déjà double champion du monde : une première fois avec Northern Gaming et une autre fois Gale Force eSports). G2 Esports. On ne les présente plus.  Kronovi (C), champion du monde lors de la première saison, est toujours aussi motivé et sait tirer ses co-équipiers Rizzo et JKnaps vers le haut. Renault Vitality, NRG Esports sont tous deux des concurrents plus que sérieux pour la victoire finale. Elles ont réalisé un parcours impressionnant tout au long de la saison en nous présentant des actions dignes des plus grands. N’oublions tout de même pas les 2 équipes en provenance d’Océanie qui ont déjà créé la surprise la saison passée en surclassant des teams de renom. Pour sûr, il faudra compter sur elles !  
Des joueurs français à suivre ?
Après la déroute et la terrible désillusion du PSG Esports pendant les phases qualificatives, il ne reste malheureusement que 2 joueurs français engagés dans ces RLCS.
 Kaydop, chez  Team Dignitas. Du haut de ses 20 ans, il est considéré comme le meilleur joueur du monde par ses pairs. Redouté dans le milieu, il propose un jeu très précis, très rapide en cherchant des passes afin de surprendre l’adversaire. Il n’oublie pas qu’il est impossible de gagner seul, sans ses co-équipiers. Depuis le lancement du jeu, il cumule plus de 100 000$ de gains en tournois, sans compter bonus et salaire.  Fairy Peak, chez  Renault Vitality. 4 jours d’écart seulement avec Kaydop mais ils ont sûrement le même destin : devenir LE meilleur. Il est probablement le joueur qui a surpris de plus de monde lors des 2 dernières saisons, cherchant sans cesse des axes d’amélioration et surprendre ses adversaires.  
Enfin, pour suivre tout ça, 2 possibilités. Se rendre à Londres et assister à un show d’exception sur 3 jours. Ou bien rester devant son écran et supporter son équipe favorite. Si vous privilégiez la seconde solution, vous partagerez le stream avec pas moins de 250 000 viewers lors de la grande finale.
 
Alors attachez votre ceinture et accrochez-vous. Rocket League passe la 5ème...
 
https://www.twitch.tv/rocketleague

Il était une fois... State of decay 2


Chapitre 1 : Qu'est ce que c'est ? 
State of decay 2 est la suite d'un premier opus sortie il y a quelques années en early access, le jeu est un survival zombie post apo dans lequel on gère non pas un, mais une communauté de survivant. Il est développé par Undead Labs sous Unreal 4.
Un aspect RPG attribue aux personnages différentes missions qui feront avancés l'histoire jusqu'à une fin, dont je ne parlerais pas [ Je ne spoil pas, j'ai du respect ].
Chapitre 2 : Alors ça donne quoi ? 
Assez simple à prendre en main, le jeu rentre très vite dans le vif du sujet, il convient rapidement de démonter masse de zombie et de s'installer avec ses nouveaux petits camarades dans une maison résidentielle du kentucky ( Un choix entre 3 maps au début du jeu est offert au joueur].
Ensuite il faut faire lvl up ses protagonistes afin de les spécialiser et de débloquer des compétences, importantes plus tard dans le base building.
Le lore principale est la survie et on nous demande d'allez détruire des coeurs de pestes, lieu infame de corruption et rave party de gens pas au top de leur forme qui veulent vous grailler.
Il existe donc un système de progression, qui vous permet de rejoindre des bases de plus en plus grandes via une monnaie, la réputation. 
On en vient alors à un autre aspect du jeu : l'entraide avec les autres communautés de survivants qui rajoute une petite quantité de quête secondaire plus ou moins variées. Vous pourrez recrutez de nouveau camarade dans votre belle communauté afin de vous étendre tel un empire capitaliste... A vous de décider !  
Chapitre 3 : Le bilan
 
D'un point de vue graphisme, et bien, il est vraiment pas magnifique, il est.... normale.
Après sur le gameplay, il est plutôt sympa à jouer mais ATTENTION : SPOIL : c'est un survival donc on s'amuse a refaire la même chose régulièrement ( fouiller des maisons pour des ressources, c'est .... la base ]. Donc si vous n'aimez pas ça ==> LEFT FOR DEAD vous ira mieux.
LA COOP : un principe intéressant, mais pas tant que ça : en soit vous allez dans la partie de votre poto pour lui filer un coup de main, et faire progresser vos propres personnages... Mais beaucoup de desync on été constaté et finalement le fait que à vous ça ne serve pas beaucoup ça casse un peu le délire, disons que ce n'est pas une vrai coopération [tel qu'elle existe sur 7days par exemple] mais plus une mise en esclavage de votre personne pour un peu de monnaie du jeu.
L'AVANTAGE, il est téléchargeable pour 10euros via le Xbox Pass, donc pour pas grand chose vous y aurez accès ainsi qu'a d'autre jeu, et pour ce tarif ça vaut le coup de s'y essayer.
 
L'ULTIME SENTENCE : Un bon petit jeu, rien de transcendant, quelques ratés mais agréable pour une 50 aines d'heures !
 
PSSSCHT.... Over, 
Eyde

Le mensuel de l'Early

Pour les amateurs de survie, de jeux hardcore, de fps et de suvival bien trop réaliste, j'ai déniché la future pépite. 
 

 
 
SCUM
Alcatraz 2.0
Pour vous expliquer de quoi il en ressort, vous êtes un taulard, mais la société moderne n'aime pas vous laisser enfermer, du coup elle vous envoie sur une île avec d'autres Zinzins des plus commodes ainsi qu'une ribambelle de caméra. Votre seul objectif : survivre. 
Le jeu est très prometteur, édité et publié par DEVOLVER Digitales, qui est loin d'être un petit studio, ils vont tenté de faire un survival moderne sans tous les mauvais aspects classique des autres.
Le jeu se voudra très réaliste, avec beaucoup de mécanique lié à l'alimentation, l'activité physique, la chaleur, le froid, l'humidité, qui auront toutes des effets sur le gameplay. 
Bref, en soit SCUM c'est du Day-Z en mieux, en moderne, en beau et en optimisé. 
Early avis : 
Graphisme : Un beau Bébé bien codé qui envoie du pâté visuel, surtout pour un survival
Gameplay : Des mécaniques intéressantes, via un système de progression complexe, et surtout une pression d'une possible perte de son personnage si l'on joue trop ballsy.
Release : D'après les devs c'est du Q2 donc normalement en ce mois de juin, attention ouverture en EA.
Prix : inconnue à l'heure actuelle
 
 
POST SCRIPTUM
La revanche de la Wermarcht
Vous aimez sauver le soldat Ryan, les plages de Normandie, les parachutes et les MP 40 ? Ca va vous plaire ! 
Post scriptum [PS] est le petit frère de Squad, en gros c'est un jeu de guerre très Mil Sim et avec une importance accrue de la communication et coopération. Impossible d'y jouer seul.
Les images que j'ai pu voir sont plutôt prometteuses, et les devs veulent pousser la bataille jusqu'à du 50 vs 50 ce qui peut nous offrir de beau remake de batailles historique.
Graphisme : Joli, mais sans plus, après le jeu peu pas se permettre de la 4K vue le nombre de joueur, véhicule et bordel en tout genre. ( Un bombardement de B52 ça risque de piquer sur les FPS]
Gameplay : Du FPS réaliste qui allie Teamplay indispensable, sens tactique et concentration, et ça c'est vraiment sympa, VOCAL OBLIGATOIRE.
Release : Pas de date précise pour une release en EA mais ce mois vont débuter les WEEK end test.
Prix : Une trentaine de sesterces sur Steam.
 
Star Citizen : News 3.2
L'univers infinis(able].
 
De bonne nouvelles arrivent des étoiles, 
Tout d'abord un nouveau pack de vaisseau est disponible pour la modique somme de 27000 Euros, vous pourrez acquérir tous les vaisseaux disponibles. 
Ensuite la mécanique de minage est presque fini et sera bien la pour la fin du mois, ainsi que le team play, soit les quantum jump en groupe, et des missions " partageable" si vous voulez plus de détails, sur les avancés du jeu, je vous invite à allez voir la chaîne YT de Hugo lisoir.
 
DAY-Z : Stand alone
Le père de l' Alpha
Ce mois-ci le fameux jeux qui à inventer le concept même de l'alpha va faire peau neuve : nom de la version 0.63...... Pas dingue vue le changement, en effetn Bohemia interactive a enfin décider de lâcher le vieux moteur d'arma 2 pour en refaçonner un pour le jeu, qui sera bien plus intuitif, en plus de ça, ils vont introduire ........ TADA : le Base buillding ! 
Du coup, ce mois-ci il devrait y avoir la refonte des animations, et d'une bonne partie du gameplay d'un jeu vieux comme l' EA.
 
Voila c'est tout ce que j'ai déterré pour le mois de juin du côté des Early acces ! 
Je vous tiens au courant de mes prochaines découvertes !
PSssht Over..... Eyde
 

Tournoi Warship : "Lords of The Arena II"

Présentation 
La Team Delta est heureuse de vous présenter un nouveau  tournoi  World of Warships  .
"Lords of the Arena 2".
Le Samedi 16/06/2018 16h00 à 18h00  et le Dimanche17/06/2018 16h00 à 17h00.
Cette compétition est entièrement gratuite et conçu pour le Fun !!!
  Venez nombreux pour défendre vos couleurs!
 
Règlement Interne
Le tournoi se déroulera sur 1 maps simples "Ligne de Faille" aménagée pour la compétition http://fr.wowstactic.tk/wows2?room=CW0P2xCtMCBA5G
Le jeu est actuellement Gratuit sur Wolrd of Warships.eu ou Steam .
Il est nécessaire de posséder le jeu installé à jour et d'être heureux propriétaire d'un navire Tier 6.
 
Règlement du tournoi
20 participants répartis dans 4 Poules (A,B,C,D) 3 Matchs sont organiser par poules.
Format 5 vs 5 suivis d'un format bataille royale.
Cumuler un maximum de kills pendants la période impartie . ( 1 kills = 1point).
Egalité : si il subsiste une égalité de point pour le podium, un dernier match 1 vs 1 sera organiser pour les départagés.
Limite : Interdiction de dépasser la ligne jaune avant le départ par l'arbitre (élimination direct , voir maps tactique, http://fr.wowstactic.tk/wows2?room=CW0P2xCtMCBA5G).
Tous joueurs qui ne ce présente pas à l'heure pour match prévu de sa poule est considéré forfait pour la totalité du tournoi.
Rang : Navire de Rang 6 exclusivement.
Navires : tous les navires du rang 6 sont autorisés.
Navires : toutes les nations du range 6  sont autorisées.
Améliorations : Toutes les améliorations sont autorisées
Pavillons + éléments : Tous les pavillons et éléments (réparation, smoke ...)  sont autorisés.
Build Commandants :  Toutes les compétences commandants sont autorisées .
Armement : Tous les types de projectiles sont autorisés (torpille, canon, ...).
Arènes : Obligation de rester dans la zone bleu déterminer sur la map ( http://fr.wowstactic.tk/wows2?room=CW0P2xCtMCBA5G ).
Objectifs première étape : tués tous les navires ennemis par n'importe quel moyens ( sauf bots).
Objectifs deuxièmes étape : tués tous les alliés une fois tous les ennemis coulés (sauf bots).
Les droits : Droits de spam, de ram, droit de pousser un aillé, droit de se rapprocher de l'île centrale.
Vice : Tous ce qui n'est pas interdits est autorisées.
Devoir : S'inscrire auprès d'Hawaï jusqu'au 01-06-2018 et indiquer ses disponibilités sur le DOODLE.
La victoire est accordée aux 3 meilleurs scores à la fin du tournoi.
Modalités d’inscription
Possédé un navire Tier 6
Cash Prize pour le 1er, 2ieme, 3ieme d'une valeur total de 60 €.
Les inscriptions sont closes , le tirage au sort a était effectué le 02/06/2018 à 22h05.

Discord Delta disponible

Bonjour à tous, c'est avec plaisir que la Team Delta vous ouvre les portes de son Discord.
 https://discord.gg/hQkN5pC
Ce Discord contient uniquement des channels textuels triés par sections, il a pour but de faciliter la communication au sein des sections et entre les responsables et membres.
Les informations importantes qui vous concernent (de votre section ou générales) y seront notamment mentionnées.
/!\ Le discord ne remplace pas le Teamspeak ni le forum c'est juste un outil simplifié pour faciliter la communication.

Tournoi TrackMania intersection

 

Présentation 
La Team Delta est heureuse de vous présenter ce nouveau concept de tournoi interne qui opposera toutes les sections de la communauté via plusieurs events compétitifs au fil de l’année. Venez nombreux pour défendre vos couleurs!
 
Grand Chelem Delta 
 
La team Delta organise un grand championnat qui opposera toute les sections au travers des différents events internes proposés au cours de l’année.
La section qui gagne un event marque des points pour le Grand Chelem. A la fin de l’année la section qui a le plus grand nombre de points gagne.
Les membres de la section gagnante ayant participé à des events obtiendrons une icône TS unique ainsi qu’une récompense encore non définie.
Les joueurs n’ayant pas encore pris part à des events seront prioritaires lors des inscriptions.
 
 

Règlement Interne
Le tournoi se déroulera sur 4 maps simples créées pour l’occasion et que vous découvrirez le jour même.
Le jeu est actuellement disponible à 9.99 euros sur steam (trouvable à moins de 4 euros sur des sites de vente de clefs)
Il est nécessaire de posséder le jeu et de l’avoir installé pour participer.
 

Réglement du tournoi
Jeudi 14 Juin à 20h30
2 rotations de 4 maps (soit 4x2=8 maps en tous)
5 rounds par map à chaque rotation
Warmup de 3 min sur la première map
A la fin de chaque manche, des points seront distribués en fonction du classement du round.
La victoire est accordée au meilleur score à la fin du tournoi.
Le tournoi étant par équipe, c’est la somme des scores des trois participants qui est prise en compte.
 
Modalités d’inscription
3 membres par section proposés par le biais des responsables (référez vous à votre responsable de section pour vous inscrire). S’il reste de la place, l’inscription sera ouverte à tous les autres Delta jusqu'à atteindre les 30 participants max (premiers arrivés, premiers servis)
Chaque participant inscrit ajoute 2 euros au cash prize jusqu'à un maximum de 60 euros (30 participants x2 = 60 euros )